Cabinet vétérinaire des
Cerisiers
44bis, av du général leclerc
94700 - Maison Alfort
Tél: 01 43 78 42 20

Horaires d’ouverture :

Lundi/mercredi/vendredi: 8h30-12h00 / 14h-19h
Mardi : 9h-12h / 14h-18h30
Jeudi : 9h-12h
Samedi : 9h-12h30
Accueil>Actualités>Communication canine : comprendre le langage des chiens entre eux

Communication canine : comprendre le langage des chiens entre eux

Le chien a un répertoire comportemental étendu lorsqu'il veut échanger des informations avec ses congénères.
Il émet ainsi des messages et exprime des émotions grâce à divers signaux. Ces indices sont bien décodés par ses congénères, qui ont pu les apprendre dans les premières semaines de vie, au moment de leur phase d'imprégnation.
Cela permet d'entraîner une réaction, et donc, une communication. Quels sont précisément ces codes et normes de communication entre chiens ?

Les signaux sonores du chien

Les grognements, aboiements, halètements, jappements, glapissements, gémissements ou cris aigus du chien sont des sons ayant un sens précis : menace, avertissement, alerte, faim, soumission, détresse, ennui...
Le chien module sa voix afin de faire passer à son congénère le message qu'il souhaite.

Les signaux visuels du chien

Les postures corporelles, les mimiques et les regards du chien sont également une façon pour lui de communiquer. La domination et la soumission s'expriment par des attitudes bien reconnaissables.
Ainsi, un chien montre qu'il est dominant lorsque son regard est fixe, que les poils de son dos et de son cou sont hérissés et qu'il a les babines retroussées. Un chien dominant pose sa patte sur son adversaire soumis, à la queue basse et aux oreilles plaquées en arrière.
Un chien dominé traduit sa défaite en se couchant sur le dos, le cou et les parties génitales offertes à son assaillant vainqueur. Celui-ci n'attaquera pas, son ennemi s'étant soumis.

Les signaux olfactifs du chien

L'odorat est très développé chez le chien. Des substances odorantes, les phéromones, sont secrétées dans les urines, les matières fécales et les sécrétions vaginales.
Ainsi, le mâle se soulage sans cesse pour renseigner son identité. Il indique de cette façon son sexe et son état physiologique. Un chien peut uriner jusqu'à 20 fois par heure.
La femelle, lorsqu'elle est en chaleur, urine une matière odorante repérable à plusieurs kilomètres à la ronde. Elle agit ainsi deux fois par an.

Les signaux tactiles du chien

Ce sens intervient lors de certaines rencontres : par exemple, une chienne qui accepte de s'accoupler, ou deux chiens qui se frôlent la truffe.
Mais le toucher entre également en jeu lorsqu'un chien dort avec un autre animal, qu'il s'agisse d'un congénère, d'un chat ou d'un autre animal. Tout dépend de la socialisation du chien. Habituer le chiot à vivre avec un autre animal lui permettra de s'y attacher ; c'est le phénomène d'empreinte.
Des préférences individuelles apparaissent aussi entre les animaux. Ainsi, une femelle en chaleur peut repousser un mâle pour s'accoupler avec un autre.

Le mot de la fin

Le chien dispose donc de toute une palette de mouvements et de comportements pour échanger avec un congénère. Communiquer entre chiens est donc aisé, à condition que la socialisation du chiot, durant laquelle il apprend les codes comportementaux canins, ait été faite correctement.
Et en tant qu'être humain, comprendre ces signaux peut faciliter la communication humain/chien.


Source : www.chien.com
Conception et Réalisation Veto Online - 2011