Cabinet vétérinaire des
Cerisiers
44bis, av du général leclerc
94700 - Maison Alfort
Tél: 01 43 78 42 20

Horaires d’ouverture :

Lundi/mercredi/vendredi: 8h30-12h00 / 14h-19h
Mardi : 9h-12h / 14h-18h30
Jeudi : 9h-12h
Samedi : 9h-12h30
Accueil>Actualités>Zoonoses transmises par les NAC

Zoonoses transmises par les NAC

Commençons simplement par quelques définitions car si le terme de NAC devient assez courant dans notre quotidien, celui de zoonose est plutôt réservé au langage scientifique.
Pour tous ceux à qui cela aurait échappé, les NAC ou Nouveaux Animaux de Compagnie regroupent les rongeurs et lapins, les reptiles et oiseaux qui partagent leur vie avec des humains !
Les zoonoses sont toutes les maladies qui peuvent être transmises des animaux aux humains et des humains aux animaux.
Il existe différentes sortes de zoonoses selon les agents pathogènes responsables : des champignons, des virus, des virus ou bactéries (zoonoses infectieuses) ou des parasites. 
 
 
 

Zoonoses dues à des champignons = mycoses 

La principale mycose qui peut être transmise par un NAC est la teigne ou dermatophytose. Elle atteint les mammifères donc les rongeurs et lapins sont concernés et beaucoup plus rarement les oiseaux. 
Elle est due à des champignons microscopiques qui se développent dans la peau. Les animaux peuvent porter la maladie sans présenter de symptômes. Ces derniers peuvent alors apparaître à la faveur d’un stress. Les enfants y sont très sensibles. Les lésions apparaissent alors sur les zones de contact avec l’animal. On observe alors des plaques rouges qui démangent beaucoup.
 
 
 

Zoonoses dues à des agents infectieux : 

Rage : La France est aujourd’hui indemne de rage mais il est important de l’évoquer tout de même !
Le furet, qui est un carnivore, est un réservoir particulier de la rage. 
 
Tuberculose Elle est aussi plus rare qu’autrefois… La contamination peut se faire par inoculation accidentelle (contact avec des muqueuses), par inhalation ou par ingestion de lait ou viandes contaminés.
Les formes de tuberculose ne sont alors pas les mêmes : nodules aux lieux d’inoculation ou forme respiratoire. Il faut savoir que toutes les espèces animales peuvent être touchées. 
 
- Salmonellose : Reptiles, oiseaux et rongeurs sont des animaux qui peuvent être porteurs de salmonelles. Ils peuvent les transmettre par contact (mais la salmonellose peut aussi être contractée par ingestion d’aliments contaminés).  Les symptômes sont essentiellement digestifs : gastro-entérite avec forte fièvre.
 
Chlamydiose : Cette maladie est transmise par les oiseaux par contact direct ou via les excréments, inhalation de poussière ou secrétions oculaires et nasales. Les symptômes chez l’homme sont respiratoires.
 
Pasteurellose : Cette bactérie est transmise par morsure. Celui ne présente généralement pas de symptômes. Chez l’homme, la plaie de morsure est alors très douloureuse, œdématiée et rouge/chaude. 
 
- Leptospirose : Elle est généralement portée par des rongeurs sauvages mais la plupart des mammifères peuvent contaminer l’homme soit par manipulation d’animaux infectés, par aérosol de gouttelettes d’urine, par morsure ou eau souillée.
Les symptômes chez l’homme sont principalement insuffisance rénale aiguë et atteinte hépatique.
 
Grippe : Oiseaux et mammifères peuvent être porteurs de la grippe. On évoque souvent le furet qui est sensible aux mêmes virus grippaux que nous. La contamination se fait principalement par voie respiratoire.
 
Campylobactériose : Beaucoup d’espèces animales peuvent être porteuses de cette bactérie (reptiles, oiseaux et mammifères). Contacts avec les animaux, ingestion d’eau ou d’aliments contaminés sont les principales sources de transmission. Les symptômes sont digestifs : diarrhée pouvant être importante et sanguinolente. 
 
 

 
Zoonoses dues à des parasites : 

Parasites externes : On évoquera ici les gales et cheyletielloses qui sont dues à des acariens. La transmission se fait par contact direct avec l’animal ou indirectement avec la litière ou du matériel notamment.
Les symptômes sont dermatologiques avec apparition de papules prurigineuses (avec démangeaisons). 
Les puces peuvent aussi être transmises d’un animal à l’homme. Elles peuvent alors être vecteurs de maladies graves.
 
Parasites internes : Ténia, toxocara, giardia… sont les noms de ces parasites qui provoquant généralement des troubles digestifs.
Mais on peut aussi observer d’autres symptômes suite à la migration et l’enkystement de larves (yeux, foie, poumons…). La contamination se fait principalement par voie oro-fécale. 
 
 
 

Comment les éviter ? 

Connaître les zoonoses, c’est bien mais il est préférable de savoir les éviter ! Il suffit de respecter les règles d’hygiène de base : bien se laver les mains après les manipulations de rongeurs, lapins, reptiles, oiseaux…, désinfecter chaque plaie provoquée par un animal, porter des gants en cas de risque… Il faut également être vigilant lors de contact entre des animaux et des personnes à risque : très jeunes enfants, personnes immunodéprimées ou personnes âgées. L’hygiène des cages est particulièrement importante.
 
Nous vous souhaitons de merveilleux moments de partage avec vos petits compagnons grâce à ces quelques règles d’hygiène qui vous protègeront d’éventuelles maladies. Nous restons à votre disposition pour toute question supplémentaire.
Conception et Réalisation Veto Online - 2011